Accueil » Syndrome du bébé bleu : 8 faits prouvés que vous devez savoir ! – Conseils parents

Syndrome du bébé bleu : 8 faits prouvés que vous devez savoir ! – Conseils parents

Le syndrome du bébé bleu (BBS) également connu sous le nom de méthémoglobinémie infantile est une maladie qui survient chez certains bébés à un stade précoce de la vie, dans lequel ils développent une couleur de peau bleue ou violette appelée cyanose en raison de la faible quantité d’hémoglobine dans le sang.

Le syndrome du bébé bleu peut être une maladie rare, cependant, il est toujours crucial que les parents observent attentivement leurs bébés et, lorsqu’ils remarquent des changements inhabituels, doivent consulter leur médecin. Il existe un certain nombre de symptômes de la cyanose et ceux-ci incluent; pleurs constants, apparition de crises d’alimentation, irritabilité, salivation excessive, perte de poids, respiration rapide, fièvre/douleurs articulaires/maux de tête, pouls faible, croissance lente, rythme cardiaque rapide, convulsions et diarrhée.

syndrome du bébé bleu
Une mère tenant sa petite fille pendant que l’infirmière donne une piqûre au tout-petit. Source de la photo : pixabay.com

Il existe de nombreuses causes du syndrome du bébé bleu et elles comprennent : Tétralogie de Fallot (TOF), syndrome de Down congénital, diabète maternel de type 2, transposition des grosses artères (TGA), méthémoglobinémie résultant d’un empoisonnement aux nitrates.

Voici 8 faits prouvés sur le syndrome du bébé bleu que vous devez savoir ;

1) La tétralogie de Fallot (TOF) est une cause principale du syndrome du bébé bleu

Bien qu’il existe plusieurs causes de cyanose, cependant, la tétralogie de Fallot est la cause principale. Celui-ci contient quatre malformations cardiaques qui peuvent entraîner une réduction du flux sanguin vers les poumons et permettre un flux sanguin déficient en oxygène dans le corps.

2) Le syndrome du bébé bleu peut être diagnostiqué en prenant une anamnèse minutieuse et en effectuant un examen physique sur un bébé

Un diagnostic doit être fait afin de déterminer si le bébé a cette maladie ou non, ainsi que d’en déterminer la ou les causes. Série de tests effectués par un médecin pour déterminer ce sont; Tests sanguins, électrocardiogramme, saturation en oxygène, radiographie pulmonaire, cathétérisme cardiaque, échocardiogramme. Chacun de ces tests a des objectifs qu’ils servent.

3) Cette condition peut être inversée en prenant un médicament appelé bleu de méthylène

Le bleu de méthylène est un médicament qui peut être administré pour inverser le syndrome du bébé bleu. Il fournit de l’oxygène au sang et est administré par une aiguille insérée dans la veine. Cependant, il est important d’obtenir une ordonnance d’un médecin avant d’utiliser ce médicament.

4) Une procédure pour traiter le syndrome du bébé bleu a été développée dans les années 1940

Vivien Theodore Thomas est co-développeur du premier traitement chirurgical du syndrome du bébé bleu. Elle a mis au point une procédure pour lutter contre cette maladie dans les années 1940.

5) Cette condition peut être évitée

Oui! Le syndrome du bébé bleu peut être prévenu en veillant à ce que votre bébé boive toujours de l’eau propre et en évitant également d’utiliser de l’eau de puits dans la préparation de ses formules ; réduire leur consommation d’aliments riches en nitrates ; évitez les médicaments tels que les sulfamides et la phénacétine. Pour les mamans, il est important d’éviter l’alcool, les stupéfiants et certains médicaments prénatals.

6) Les bébés de moins de 3 mois sont les plus à risque de développer cette maladie

Les bébés de moins de 3 mois ont le risque le plus élevé de développer le syndrome du bébé bleu. Cependant, les femmes enceintes, celles souffrant d’ulcère gastroduodénal/de dialyse/de gastrite chronique et de certaines maladies génétiques sont également à risque.

7) Il peut être traité

C’est une condition qui peut être traitée. Le traitement du syndrome du bébé bleu dépend de la cause. Par exemple, si elle est causée par une malformation cardiaque congénitale, la chirurgie est imminente. Le bleu de méthylène peut également être pris pour le combattre, sur prescription médicale. Si la condition résulte d’une consommation excessive d’eau riche en nitrates, il est préférable de l’éviter. Vous pouvez également consulter un toxicologue pour obtenir des conseils sur l’option de traitement la plus appropriée. De même, vous devez consulter votre médecin pour connaître les options de traitement ainsi qu’une surveillance étroite de votre bébé afin d’éviter toute complication résultant de cette maladie.

8) La première opération du bébé bleu a été réalisée en 1944

La première opération historique sur un enfant atteint du syndrome du bébé bleu a été réalisée en 1944 à l’hôpital Johns Hopkins.

Les bébés qui ont été diagnostiqués avec le syndrome du bébé bleu peuvent vivre une vie normale et saine, donc les parents ne devraient pas se réprimander à ce sujet. Consultez votre médecin dès que vous remarquez l’un des symptômes de cette maladie chez votre bébé et il peut être traité ! Oui, tu as ça !

C’est lors de ces premières semaines que l’horloge interne et la structure du sommeil se mettent progressivement en place en fonction de la maturation neurologique et de la qualité de la nature. Chaque enfant a ses propres besoins en sommeil. Dès les premières semaines, les bébés peuvent être de « gros dormeurs » ou des « petits dormeurs ». Jusqu’à 3 mois, le nourisson apprend à déterminer le jour de la nuit : le rythme circadien va progressivement s’installer. Le enfant aura une durée d’éveil plus conséquente en fin de soirée, associée à une agitation et à des pleurs irrépressibles. Ces « périodes de décharges » ( 18h à 22h ), par les pleurs du vécu de la journée, participeraient à l’évolution du sommeil du bébé ». 1

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *