Accueil » Nourriture saine pour bébé ! 5 préoccupations que vous devez savoir – Nouveau né

Nourriture saine pour bébé ! 5 préoccupations que vous devez savoir – Nouveau né

Bébés; créatures tendres, délicates et aimantes, ont vraiment besoin de tant de soins, en particulier en ce qui concerne les types d’aliments pour bébés qu’ils consomment. Il n’est pas étonnant que les mères et les pères s’inquiètent du type d’aliments pour bébés disponibles sur le marché en croissance des aliments pour bébés. Les bébés ont toujours besoin de repas nutritifs pour leur croissance et leur développement. Par conséquent, ces problèmes de santé des mères sont valables. De plus, avec le taux croissant de produits comestibles frelatés infiltrant le marché, il faut redoubler de prudence lors de l’achat de ce qu’ils mangent.

Les aliments pour bébés sont importants car ils les aident à grandir en meilleure santé, plus forts, plus intelligents, ainsi qu’à développer leur agilité. Ces aliments vont des céréales aux préparations pour bébés, en passant par ceux enrichis en fer, calcium, vitamines et minéraux, fruits et légumes et autres. Les bébés âgés de 0 à 12 mois ont besoin de tant de soins et c’est pourquoi les médecins et les diététiciens leur ont recommandé des heures supplémentaires. Cependant, avec le développement des préparations pour bébés et des aliments pour bébés, on se demande ce qui est authentique et sain et ce qui ne l’est pas. Voici un certain nombre de problèmes de santé qui ont été soulevés concernant les aliments pour bébés.

1) Pourrait-il être contaminé ?

C’est l’un des soucis logiques que les mères ont eu avec les aliments pour bébés. Le niveau élevé auquel nous arrivons à voir ces produits comestibles sur le marché fait se demander et se demander s’ils ont été contaminés ou non. Il est donc crucial que les mamans et les papas examinent attentivement les aliments qu’ils achètent pour leurs bébés, à la recherche de signes de bactéries nocives pour eux. De plus, lorsque les parents remarquent que la nourriture est malodorante, désagréable ou acide, c’est un signe qu’elle est contaminée.

2). Le bébé réagira-t-il négativement à la nourriture ?

Tous les aliments ne sont pas synchronisés avec le système corporel d’un bébé et il y a donc des problèmes de santé quant à savoir si le bébé peut réagir à la nourriture prise, le faisant ainsi vomir, devenir nauséeux, se sentir faible, pleurer, avoir mal à la tête ou à l’estomac. En conséquence, il est important que les parents observent attentivement la réaction de leur bébé aux aliments pris et arrêtent lorsque les réactions sont négatives. Il est également crucial de demander l’aide d’un diététicien pour planifier les repas de votre enfant, car il donne des conseils d’un point de vue professionnel.

3). Taux croissant de substances métalliques :

L’afflux de substances métalliques telles que l’arsenic, le cadmium, le plomb, le mercure dans les aliments pour bébés est devenu préoccupant. Malheureusement, ces métaux se trouvent dans la plupart des aliments tels que le riz, les fruits et légumes, les jus de fruits et même dans les protéines. Les bébés ont besoin de manger sainement, cependant, avec ces métaux qui se tortillent dans les aliments qu’ils consomment, comment les bébés peuvent-ils se nourrir en bonne santé ? Par conséquent, les parents ont la responsabilité d’assurer une consommation minimale de ces aliments riches en métaux, afin d’éviter que les bébés ne tombent constamment malades.

4). Produits chimiques et toxines :

La quantité de produits chimiques utilisés dans la fabrication de ces aliments remet en question leur santé. Ces produits chimiques sont toxiques, donc impropres à la consommation. Malheureusement, les bébés les consomment, ce qui a eu un impact négatif sur eux dans le passé et le présent. Par conséquent, lorsque vous recherchez des aliments pour votre bébé, assurez-vous d’acheter ceux qui contiennent un minimum de produits chimiques. Les agences gouvernementales telles que l’Agence nationale pour l’administration et le contrôle des aliments et des médicaments (NAFDAC) doivent intensifier leurs devoirs et leurs responsabilités en élaborant des lois et des politiques qui réglementent l’utilisation de produits chimiques dans la production de nourriture pour bébés. Il est encore plus désolant qu’il existe des magasins qui ne recherchent pas fréquemment les produits périmés sur leurs chariots pour les éliminer, et certains vendent même intentionnellement ces aliments périmés, sachant qu’ils sont nocifs pour les consommateurs.

5). Ces aliments sont-ils adéquatement testés ?

Il existe des inquiétudes croissantes quant à savoir si les aliments manufacturés passent les tests requis non seulement par les fabricants, mais également par l’agence en charge, qui est la NAFDAC au Nigeria. Lorsque les aliments ne sont pas suffisamment testés, la tendance à la pénétration de toxines, de produits chimiques nocifs devient inévitable et ceux-ci peuvent avoir un effet d’entraînement sur les bébés. Les tests alimentaires doivent être effectués en particulier avec les aliments de préparation rapide, les aliments en conserve et transformés et les jus de fruits, car ces aliments contiennent un niveau élevé de métal. Ceux qui ne dépassent pas le seuil de consommation requis ne devraient pas être autorisés à pénétrer le marché alimentaire, car cela peut avoir un effet négatif sur les consommateurs, en l’occurrence les bébés.

Après avoir observé les divers problèmes de santé concernant les aliments pour bébés, voici un certain nombre de choses qui peuvent être faites pour réduire ou même éliminer ces problèmes ;

Solutions à ces problèmes de santé

  • Lorsque vous magasinez pour votre nourriture pour bébé la prochaine fois, examinez correctement les aliments disponibles, en recherchant les aliments malodorants ou de mauvais goût car ce sont des signes qu’ils ont été contaminés, afin d’éviter de les acheter.
  • Dans la mesure où il y a beaucoup de métaux disponibles dans les aliments pour bébés, les mères peuvent essayer de réduire la quantité de ces aliments donnés à leurs bébés.
  • Les parents montrent qu’ils essaient autant que possible d’éviter de donner à leurs bébés des aliments de préparation rapide et des aliments en conserve, car de nombreux produits chimiques entrent dans leur production, et ceux-ci peuvent être nocifs pour les bébés.
  • Les parents doivent être très attentifs à tout ce qui concerne leur bébé. Chaque fois que vous remarquez une réaction malsaine ou inappropriée chez votre bébé, ou même un changement d’humeur total et soudain, recherchez la cause, il peut s’agir simplement d’une intoxication alimentaire.
  • Il n’y a pas de logique ou de sens unique dans l’éducation d’un enfant. Vous ne pouvez pas tout savoir en tant que parent, il est donc également important de faire appel aux services d’une diététicienne pour vous guider dans la planification et la préparation des repas de votre enfant.
  • Les organismes de réglementation doivent faire plus dans leur travail d’éradication totale des aliments malsains et contaminés du marché.
  • Assurez-vous que votre bébé est bien hydraté. Les aliments sains, les fruits et légumes sont fortement recommandés.

La santé est une richesse, cela peut sembler cliché, mais c’est tellement vrai parce qu’avec la santé vient la capacité de fonctionner au maximum. En tant que parent, vous ne serez pas en paix si votre bébé tombe malade, il est donc important de faire des efforts supplémentaires pour s’assurer que votre bébé mange sainement et d’essayer d’éliminer tout ce qui pourrait mettre sa santé en danger.

Les années de formation d’un enfant sont si importantes que si quelque chose ne va pas à ce stade, il peut être quelque peu difficile de le corriger. Alors, pourquoi ne pas l’empêcher de se produire en effectuant des études et des recherches approfondies et diligentes pour garantir que votre bébé consomme la bonne nourriture au bon moment. Vos inquiétudes et vos préoccupations concernant la santé de votre bébé peuvent être terminées si vous, en tant que parent, pouvez suivre les conseils cruciaux mentionnés dans cet article.

C’est pas si dur !! Vous avez cette maman !!!

Il est totalement mais aussi souhaitable qu’un nourrisson fasse une sieste en fin selon midi lorsqu’il en a fait une en début d’après midi. 21 heure voire 20h pour l’heure du coucher s’avère une heure complètement correcte même s’il a dormi un peu à 18h. En revanche, s’il devient grognon, se frotte les yeux… pensez à le coucher à ce moment là. A vous de considérer lorsqu’il est fatigué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *